Témoignage de Céline Gignac

Les choix de fin de vie de Céline Gignac

 

 

Céline Gignac est décédée, en août 2012, entourée de sa famille et supportée tout au long de ses derniers mois d’existence par ses fidèles amies complices. Artiste peintre et femme engagée dans sa communauté, elle fut membre du groupe de femmes fondatrices de l’Institut de planification des soins de fin de vie. 

D’entrée de jeu, elle décide que sa contribution sera de se mettre elle-même en scène. Déjà gravement atteinte de la Sclérose latérale amyotrophique (SLA), une maladie dégénérative et incurable, elle se retrouve elle-même confrontée à la fin de sa propre vie.

Pleinement au fait de l’évolution de sa maladie, elle a tenu à garder jusqu’au bout le peu d’autonomie qui lui restait. Elle a donc mis en application le protocole de planification des soins de fin de vie proposé par l’Institut. Par ce témoignage, elle vous partage son propre cheminement, ses propres décisions et ses propres deuils.

Faire respecter ses dernières volontés et mourir avec dignité et respect, voilà le défi qu’a su relever Céline Gignac, aidée de ses loyales complices et amies.

Voici en images et en mots, l’expression de la volonté de vivre les derniers moments de sa vie en tout honneur et dignité, par une femme qui n’a plus de voix, mais toujours la parole.