2.1 : Évaluation de l’aptitude et consentement

2.1 – Évaluation de l’aptitude et consentement libre et éclairé aux soins (2 heures)


À une époque où les maladies dégénératives chroniques entraînant des pertes cognitives progressives (par exemple : la maladie d’Alzheimer) augmentent sans cesse, de même que les personnes qui présentent des problématiques reliées à la santé mentale,  il est important de connaître les règles concernant la détermination de l’aptitude ou de l’inaptitude, car les conséquences se font sentir sur le droit à l’autonomie décisionnelle des personnes : la validité du consentement aux soins en dépend.

En plus de l’aptitude requise, le consentement aux soins pour être valide doit aussi être libre, c’est-à-dire exempt de toute contrainte ou d’influence indue et enfin, il doit être éclairé, soit avoir été donné en ayant en mains toute l’information pertinente.

Enfin, certaines règles s’appliquent en cas de refus catégorique de consentir à des soins, de la part d’une personne inapte, règles qui peuvent aussi requérir des ordonnances judiciaires de traitement, ou même de garde en établissement. Cette formation aborde ces sujets à l’aide de cas pratiques et de façon interactive avec l’auditoire.